Location

ADRESSE DU LIEU DE CONSULTATION :
Cabinet ParamediLac Annecy
23 avenue de Novel
74000 Annecy

COLLABORATEURS INTERNATIONAUX
Dr Ubaldi, médicine interne et nutrition : Genève – Suisse
Dr Wetchoko, médicine interne et nutrition : Wezembeek-Oppem, Belgique

Téléphone
TELEPHONE :
+33 6 66 70 96 35
Email
E- MAIL :
sthibault5@hotmail.com

Thibault SUTTER

Votre guide pour comprendre les analyses médicales

A quel moment les faire ?
Ce que veulent dire les résultats
Le nombre d’analyses sanguines réalisées en laboratoire ne cesse d’augmenter. Plus de 70 % des diagnostics médicaux sont basés sur des analyses biologiques en grande majorité des prises de sang.
Les comptes rendus nous laissent souvent perplexes. Que disent-ils de notre état de santé ?

Comprendre ses analyses

Tout d’abord, à chaque prise de sang entre 1 et 6 tubes sont remplis (chaque tube contient entre 3 et 5 ml de sang).
Un jeune de 8 à 12 heures est recommandé avant chaque prise de sang :

  • Avant un bilan lipidique (cholestérol et triglycérides) ou une glycémie car la prise d’un repas fait grimper ces différents paramètres.
  • Avant le dosage de certains paramètres (si dosage des transaminases il faut éviter des interférences susceptibles de troubler le plasma)
  • Pour le dosage de certains médicaments dans le sang (toujours prendre son traitement après la prise de sang)

Attention : une prise de sang peut révéler différents problèmes de santé mais il n’est pas suffisant pour poser un diagnostic. Ainsi, il doit toujours être mis en relation avec l’examen clinique réalisé par un professionnel de santé et complété parfois par d’autres examens médicaux.

Quel bilan faire au moins une fois ?

Tout dépend de votre âge, de votre sexe et de vos facteurs de risque (tabac, alcool, surpoids).
Toutefois, il est recommandé de faire après ses 40 ans ces analyses :

  • Un dépistage du diabète (glycémie)
  • Un bilan lipidique (cholestérol et triglycérides)
  • Un contrôle de la fonction rénale (créatinine et filtration glomérulaire)

Les basiques

L’hémogramme, également dénommé « numération formulaire sanguine » (NFS). Cette analyse permet d’analyser les globules rouges (hématies) et les globules blancs (leucocytes) et les plaquettes.
Cet examen est l’analyse de base en cas de suspicion d’anémie, d’infection ou de bilan.

L’ionogramme, représente l’ensemble des paramètres qui permet d’évaluer l’équilibre hydroélectrique de l’organisme (sodium, potassium, chlore, etc..)

La CRP ou protéine C-réactive, est un marqueur d’inflammation. Une élévation de cette valeur est généralement le signe d’une infection.

Analyse de la glycémie et des triglycérides

Dosage de la créatinine : La créatinine est un déchet métabolique dont les quantités libérées varient en fonction de l’importance de la masse et de l’activité musculaires. La créatinine est mesurée dans le sang (créatinémie) et dans les urines (créatininurie). Le taux de créatinine indique l’état de la filtration rénale ainsi que l’intensité de l’activité physique.

Bilan hépatique

Cette analyse sert de point de départ à un bilan plus complet peuvent être suivie par des examens d’imagerie du foie.
Les transaminases sont des enzymes présentes en grande quantité dans le foie, mais aussi dans le cœur et dans les muscles.
Ces enzymes se divisent en deux catégories : les ASAT (aspartate aminotransférase) et les ALAT (alanine aminotransférase).
Une augmentation des ASAT est plus spécifique d’une atteinte musculaire ou cardiaque.
Une augmentation des ALAT quant à elle évoque, une atteinte virale.

La gamma GT (glutamyl transpeptidase)

C’est un marqueur de souffrance du foie. Un taux élevé dans le sang peut être révélateur d’une consommation excessive d’alcool.

Les phosphatases alcalines

Ces enzymes sont localisées dans les membranes des cellules situées dans le foie, les os et les reins.
L’analyse de ces enzymes vient compléter le bilan hépatique.
Cette analyse est très utile pour évaluer certaines pathologies osseuses, hépatiques ou de cancers.